Démocratie participative directe

Just another WordPress.com weblog

Un PLUS pour la Démocratie: la nouvelle façon de voter

with 8 comments

Elire des représentants tous les cinq ans c’est bien beau mais entre les élections il se passe quoi ?

En général, pas grand chose. Vos élus ne vous demandent pas votre avis avant les prises de décisions et donc ne savent pas ce que vous pensez.

Et ils ne vous demandent pas non plus ce que vous pensez des décisions une fois prises, ce qui fait que là non plus ils ne savent pas ce que vous pensez.

Alors que faire? Se décourager? Se dire que tout est joué et que l’on ne peut rien faire? Que nenni. On n’a pas de pétrole mais on a des idées.

UNE NOUVELLE FACON DE VOTER

Puisque les référendums locaux ne sont presque jamais organisés par vos élus, faites-leurs connaitre votre opinion par vos propres moyens. Une enveloppe et un timbre ce n’est pas la mer à boire pour avoir la satisfaction de faire connaitre votre opinion à un élu.

Ce que vous faites une fois tous les X années lors d’élections officielles à date fixée, c’est à dire donner votre avis, rien ne vous empêche de le faire à chaque fois que vous avez quelque chose à dire.

Rendez service à vos élus, exprimez-vous.

Rendez service à la Démocratie, exprimez-vous.

Utilisez la NOUVELLE FACON DE VOTER.

Ecrivez à vos élus, adoptez la nouvelle urne: votre enveloppe .

Le texte à poster se trouve la plupart du temps sur internet sous la forme d’un document PDF prêt à être imprimé, c’est le cas des articles de Riposte Laïque, Bivouac-Id, Rebelles.info, Vérité, Valeurs&démocratie, mais vous pouvez tout aussi bien écrire votre propre texte ou choisir un de ceux qui sont proposés dans l’article suivant intitulé: Textes à imprimer pour voter.

Une fois votre document imprimé il ne vous reste plus qu’à le signer, et si vous voulez une réponse d’indiquer vos coordonnées, puis timbrez et envoyez… vous venez de voter !

Voter quand ça vous chante, c’est LA NOUVELLE FACON DE VOTER . C’est le vote instantané, le vote réflexe. Vous pouvez le pratiquer tous les jours.N’attendez pas 5 ans pour vous exprimer et voter car il sera alors peut-être trop tard.

Féliciter un élu ou protester contre une décision, donner votre avis ou attirer l’attention sur un problème important, C’est maintenant à vous de vous exprimer !



Démocratie

Faites pencher la balance du bon côté

La lettre que vous allez envoyer  sera peut-être la lettre qui fera réagir votre élu !

C’est la méthode préconisée par Amnesty International qui propose non pas de signer d’inutiles pétitions mais d’envoyer des lettres, concrètes, sur du vrai papier, dans de vraies enveloppes timbrées.

Un courriel n’a pas de poids, en appuyant sur une touche on le fait disparaître. Une lettre est réelle, un sac postal rempli est bien réel et a un impact psychologique infiniment supérieur et une efficacité de multiples fois démontrée.

Ceux qui sont propriétaires d’un site ou d’un blog peuvent aussi promouvoir UN PLUS POUR LA DEMOCRATIE: LA NOUVELLE FACON DE VOTER en publiant ce texte libre de tous droits, voire en proposant des modèles de lettres à envoyer et en indiquant les URL de pages où l’on peut trouver les adresses postales des destinataires de façon à simplifier autant que faire se peut le travail des « votants ».
Pour imprimer cet article cliquer successivement sur le titre de l’article Un PLUS pour la démocratie: la nouvelle façon de voter puis sur Fichier dans le coin supérieur gauche ensuite sur Aperçu avant impression. Là choisir pour échelle 100% puis cliquer sur Imprimer les pages 1 et 2.

A titre d’exemple d’action citoyenne pourquoi ne pas féliciter Max Piselli maire de Draguignan? Pour cela aller voir l’article suivant: Textes à imprimer pour voter ou aller directement à cette page: http://sitasecure.wordpress.com/2009/01/24/les-elus-a-feliciter/





Written by sementic

mars 5, 2010 at 10:59

Textes à imprimer pour « voter » selon la nouvelle façon

with one comment



RESISTANCE REPUBLICAINE

Il faut mettre hors d’état de nuire des procureurs de la République comme Patrick Mathé

mardi 17 août 2010, par Jeanne Bourdillon
Voilà ce que le procureur de la République de Béziers, Patrick Mathé, a déclaré à la presse, au sujet de la mise en prison de René Galinier. « Cet homme de plus de 70 ans a été mis en prison parce qu’il a tiré sur deux cambrioleuses qui étaient en train de dévaliser sa maison. »

René Galinier a été mis en examen pour tentative d’homicides volontaires sur les deux jeunes cambrioleuses présumées qui s’étaient introduites dans son domicile, alors qu’il faisait la sieste. « Je leur ai expliqué que la décision (l’incarcération) était justifiée en raison de la gravité des faits, du trouble à l’ordre public et de l’état des victimes », a commenté Patrick Mathé. La délégation présente pensait « qu’il y avait légitime défense. Ce n’est pas ce qui s’est passé », a-t-il précisé au Midi Libre. Les deux jeunes femmes, qui se trouvaient dans deux pièces différentes, n’étaient pas armées. Le retraité, « a tiré alors qu’il se trouvait à très faible distance des femmes. C’est quelqu’un qui connaît les armes, il a fait la guerre d’Algérie. Il n’a pas eu le comportement de quelqu’un qui a peur », poursuit-il dans les colonnes du quotidien local. « Ces femmes Roms, qui sont des délinquantes, sont aussi des victimes de notre société », conclut le procureur de la République. »

http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/2010-08/retraite-ayant-tire-sur-des-cambrioleuses-le-procureur-justifie-6036792.html

C’est hallucinant… Tirer sur des personnes qui vous cambriolent, c’est un « trouble à l’ordre public » ? Ce ne serait pas plutôt le fait de cambrioler une maison qui est un trouble à l’ordre public, par hasard ? Cette inversion des culpabilités est vraiment écoeurante. Encore un magistrat au cerveau ravagé par la pensée bobo, et par la haine anti-Française. Plus grave, René a fait la guerre d’Algérie. C’est donc forcément, aux yeux de notre procureur, un raciste qui a sûrement torturé et violé d’innocents algériens, il faut donc qu’il expie !

Un commentaire fort juste d’un internaute :

« saintamil, le 13 Août 2010 à 19h05 La messe est dite : le coupable est le vieux qui se défend alors qu’il est en train d’être cambriolé, la victime est celui qui cambriole l’appartement du vieux, « en plus d’être victime de la société ». C’est donc doublement pas sa faute. je frotte mes yeux, non non, je ne suis pas être train de rêver. Ce pays nage en plein délire. Je pense que si l’on continue dans cette direction, on va remettre la légion d’honneur aux cambrioleurs. »

De telles attitudes posent la question de fond. La justice se veut indépendante du pouvoir politique. Mais une démocratie peut-elle laisser un procureur de la République mettre en prison un homme de 73 ans, qui ne sait pas si les personnes présentes chez lui sont armées ou pas ? Doit-on prendre le risque de se faire tuer quand une personne s’introduit chez vous ?

Quelle attitude doit avoir une démocratie quand sa Justice est gangrénée par des juges qui reproduisent le discours victimaire des droits-de-lhommiste ? Quelle attitude quand trois racailles qui tirent à la kalachnikov sur des policiers sont laissés en liberté, et René Galinier est lui mis en prison ?

La démocratie et la République peuvent-elles accepter cette pseudo-indépendance, quand la dérive de nombre de nos juges atteint un tel degré ?

Jeanne Bourdillon

Enregistrer au format PDF

Action SITA : imprimer, poster - La nouvelle façon de voterhttp://directdemocratie.wordpress.com

On applique la bonne vieille méthode  inspirée par Amnesty International: envoi d’un courrier, dans une enveloppe timbrée, par la poste ( http://tinyurl.com/6r4fsu et http://tinyurl.com/592ezu)

Quoi mettre dans l’enveloppe?

1) Un document PDF de 2 pages contenant  le texte du présent article situé au-dessus du mot ACTION. Pour l’imprimer aller à cette page:

http://www.ripostelaique.com/IMG/article_PDF/Il-faut-mettre-hors-d-etat-de.pdf

A qui envoyer les courriers?

A Monsieur le procureur du tribunal correctionnel de Béziers, Tribunal de Grande Instance dont on trouvera l’adresse postale à cette page: http://www.avocat-beziers.net/coordonnees.htm

ATTENTION: pas d’insultes ni de menaces  dans ce courrier. Ceux qui se laisseraient aller à de telles pratiques le feraient sous leur entière responsabilité.

Votre courrier est prêt, il vous reste à le signer si vous le souhaitez, le timbrer et  le poster . Si vous le souhaitez  vous pourrez  aussi suivre les  consignes facultatives suivantes.

–Pour prolonger et compléter cette action par courrier postal on peut aussi mener une action par courriels dont la technique est exposée à cette page  http://sitasecure.wordpress.com/2009/06/01/action-par-courriels/

Adresser le message de votre choix à Monsieur le procureur du tribunal correctionnel de Béziers à l’adresse email indiquée à cette page: http://lannuaire.service-public.fr/services_locaux/languedoc-roussillon/herault/ti-34032-01.html

Vous avez une enveloppe, un timbre alors vous avez le……………… P O U V O I R ………de dire son fait à toute personne publique. C’est la nouvelle façon de voter;c’est efficace:tinyurl.com/C44RVR

Quelques articles sur le même sujet:

http://www.ripostelaique.com/Affaire-Galinier-la-justice-est.html

http://fr.novopress.info/65148/lettre-ouverte-a-michele-alliot-marie-il-faut-liberer-rene-galinier-par-christian-vanneste/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+novopressfrance+%28%3A%3A+Novopress.info+France%29

Cette lettre ouverte vous pouvez aussi l’envoyer à Madame Michèle Alliot-Marie Ministre d’Etat, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés dont l’adresse se trouve à cette page:

http://lannuaire.service-public.fr/services_nationaux/administration-centrale-ou-ministere_172234.html



La municipalité qui loue  par bail de longue durée (19 à 99 ans), nommé bail emphytéotique, un terrain en vue de la construction d’un lieu de culte est dans la plus totale ILLEGALITE , ce qui donne un argument de poids au citoyen qui veut déposer un recours en annulation d’une telle décision municipale devant le Tribunal Administratif.



Source: La Fédération Nationale de la Libre Pensée http://www.fnlp.fr/spip.php?article170
avec des commentaires écrits en italique et une mise en page personnalisée.

Note N°2 – Entrevue à Matignon

Objet : Les baux emphytéotiques
mercredi 9 janvier 2008
par federation nationale

Aux termes de l’article L. 1311-2 du code générale des collectivités territoriales (CGCT), issu de la loi n° 88-13 du 5 janvier 1988 d’amélioration de la décentralisation, « Un bien immobilier (bâtiment ou terrain) appartenant à une collectivité territoriale peut faire l’objet d’un bail emphytéotique prévu à l’article L. 451-1 du code rural, en vue de l’accomplissement, pour le compte d’une collectivité territoriale, d’une mission de service public ou en vue de la réalisation d’une opération d’intérêt général relevant de sa compétence […] ». Au mépris du principe de codification à droit constant, cet article a été complété par une série de dispositions nouvelles, à la faveur de la publication du code général de la propriété des personnes publiques (CG3P) par l’ordonnance du 21 avril 2006. Désormais un bail emphytéotique peut être conclu « en vue de l’affectation à une association cultuelle d’un édifice du culte ouvert au public […] » (il est ici question d’un édifice et non pas d’un terrain)

Depuis de nombreuses années, des communes se sont appuyées sur l’article L. 1311-2 du CGCT pour consentir à des associations cultuelles, le plus souvent pour un euro symbolique ou un prix dérisoire, des droits immobiliers réels sur des terrains municipaux servant d’assiette pour l’édification de bâtiments destinés au culte public. La Libre Pensée a toujours considéré que les délibérations prises pour autoriser les maires à signer dans de telles conditions les baux en cause étaient illégales. Non seulement la construction d’un édifice cultuel ne constitue pas une mission de service public ni même une opération d’intérêt général, en tant précisément qu’elle vise la satisfaction d’un intérêt privé, mais l’aide indirecte résultant de l’attribution de droits immobiliers réels sur des terrains communaux pour un tarif très inférieur à celui du marché s’apparente nécessairement à une aide indirecte aux cultes, contraire à l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905 qui interdit de les subventionner.

La possibilité désormais légalement offerte aux collectivités d’affecter à une association cultuelle par bail emphytéotique un bâtiment communal consacré à la célébration publique du culte constitue bien aux yeux de la Libre Pensée un recul de la laïcité. Toutefois, l’ordonnance du 21 avril 2006 n’a en rien modifié la situation antérieure que nous venons d’exposer en ce qui concerne les terrains. En outre, l’affectation au culte par emphytéose d’édifices municipaux ne dispense pas les collectivités d’exiger du bénéficiaire un loyer conforme à la situation du marché, sous peine de contrevenir à l’article 2 de la loi du 9 décembre 1905.

(ce qui suit ne contient que des recommandations de la commission Machelon au gouvernement qui n’ont évidemment pas force de loi)

La commission présidée par le professeur Machelon a mesuré les difficultés actuelles. Après avoir admis au passage qu’une redevance d’occupation du bien loué très inférieure au prix du marché constitue une aide indirecte, elle recommande d’étendre le plus largement possible le champ de l’article L. 1311-2 du CGCT relatif aux baux emphytéotiques, initialement restreint à la seule réalisation de missions de service public ou d’opérations d’intérêt général, puis élargi à « l’affectation à une association cultuelle d’un édifice ouvert au public », par l’ordonnance du 21 avril 2006. La commission souhaitant aller plus loin encore propose au gouvernement non seulement de rendre possible la signature d’un tel bail avec des associations relevant du régime de droit commun établi par la loi de 1901, et non des seules associations cultuelles, mais aussi en vue de la construction même d’un édifice cultuel. Ainsi la pratique de nombreuses communes consistant à donner à bail par emphytéose les terrains d’assiette de tels bâtiments serait légalisée.

Pour rendre ce nouveau dispositif tout à fait cohérent, la commission présidée par le professeur Machelon suggère aux pouvoirs publics d’autoriser toutes les collectivités territoriales et non plus seulement celles des « nouvelles zones » à consentir parallèlement des garanties d’emprunt aux personnes morales désirant édifier un lieu de culte. De même, au terme de la location du terrain, une option d’achat du bien donné à bail serait offerte à l’occupant. En quelque sorte, assortie d’une caution couvrant le risque financier des organismes susceptibles d’octroyer des prêts à la construction aux représentants des religions, il s’agit de créer une espèce de location vente des terrains appelés à recevoir les édifices cultuels à élever, concédés pour une longue durée et n’en doutons pas à bas prix.

La Libre Pensée ne peut qu’inviter les Pouvoirs publics à renoncer à ce projet. S’il devait aboutir, ce faux « aménagement technique » entraînerait un coin enfoncé dans le cadre juridique d’ensemble garantissant la laïcité et serait un élément de nature à fragiliser encore davantage la loi du 9 décembre 1905. La Libre Pensée demande même d’abroger la disposition introduite par l’ordonnance du 21 avril 2006 relative à l’affectation d’un bâtiment communal au culte public.

Tout citoyen est donc en mesure de mettre en garde un maire qui pourrait être tenté par la location, sous la forme d’un bail emphytéotique, d’un terrain destiné  à la construction d’un lieu de culte en imprimant le texte ci-dessus au format PDF que l’on trouve à cette page: http://directdemocratie.files.wordpress.com/2010/05/bea-illegal.pdf et en l’envoyant par la poste à ce maire.

C’est la nouvelle façon de voter




La Fondation Polémia distribue les Bobards d’or 2010

La presse est de moins en moins libre en France

La Fondation Polemia ( http://polemia.com/ ) vient de décerner ses nombreux prix pour distinguer parmi nos journalistes que le monde entier nous envie les plus honnêtes, les plus intègres, ceux dont la déontologie professionnelle est la plus accomplie.

Prix des ciseaux d’or: Jean-Marc Pillas médiateur de l’information sur TF1et défenseur de la censure.

Prix du bobard d’or: David Pujadas le Lucky Luck du PAF et de France 2 qui sort les scoops plus vite que son ombre. Alain Juppé s’en souvient encore.

Prix du maître à penser: Dominique Wolton directeur de recherche au CNRS qui a déclaré: “Les musulmans sont en Europe depuis toujours” et “La France doit s’adapter au droit islamique

Prix du journaliste judiciaire:  Stéphane Durand-Souffland chroniqueur au journal Le Figaro et excusez du peu président de l’association des journalistes judiciaires. Il  est promu à ce prix avec un score à la soviétique pour son article sur le meurtre de Jean-claude Irvoas à Epinay sur seine qui est un chef d’oeuvre d’ignominie et qui est cité dans la vidéo.

Voici le compte-rendu de la cérémonie empruntée au site novopressparis incluant une vidéo.

http://www.dailymotion.com/video/xd3iwl_ceremonie-des-bobards-d-or-les-laur_news

novopressparis 20 avril 2010 — Le Bobard d’or de la télévision vient d’être attribué à David Pujadas, qui l’emporte sur sa rivale, la présentatrice du journal de 20 heures de France 2, Laurence Ferrari, elle aussi en compétition, et qui avait été plébiscitée par les internautes. Mais, coup de théâtre, la salle a voté massivement pour Pujadas et Jean-Yves Le Gallou, maître-d’œuvre de la cérémonie, en adepte de la démocratie directe, s’est plié à la décision du public.

La présentatrice du journal de 20 heures de TF1 avait été sélectionnée pour la diffusion, le 3 avril 2009, d’images biaisées au sein d’un reportage centré sur le vote du projet Hadopi. Les images en question montraient l’hémicycle de l’Assemblée nationale plein à craquer, alors qu’en réalité, lors du vote en question, il était occupé par 16 députés seulement

Le public a jugé que cette petite entorse avec la réalité était moins grave que celle commise par David Pujadas. Le 28 décembre 2009, France 2 diffuse dans ses journaux des 13 et 20 heures des images pour illustrer les commentaires du présentateur David Pujadas. Au lendemain de la réélection du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, de nombreuses manifestations antigouvernementales se déclenchent dans le pays, notamment à Téhéran, pendant plusieurs jours. Alarmistes, les médias occidentaux décrivent la brutalité de la répression par les policiers. Des images fortes circulent. Elles montrent assez bien la gravité de la situation. France 2 n’échappe pas à la règle.

Durand-Souffland, président de l’Association des journalistes judiciaires, était en compétition avec deux de ses confrères de La Dépêche du Midi et deux autres du Monde. Le chroniqueur judiciaire du Figaro, longtemps devancé par Charles Noël, de La Dépêche, qui avait écrit que l’abattage selon le rite halal « permet entre autres une plus grande hygiène et moins de souffrance pour l’animal » (sic !), a finalement obtenu la place d’honneur, la première, qui lui revenait.

Il doit ce succès à un article qu’il a écrit dans Le Figaro du 2 janvier 2010 lors du procès en appel des meurtriers de Jean-Claude Irvoas, tué le 27 octobre 2005 durant les « émeutes du ramadan » à Epinay-sur-Seine alors qu’il photographiait un réverbère. Dans son article, Stéphane Durand-Souffland écrivait que « l’extrême droite avait tenté de récupérer [l'affaire] pour crier au racisme anti-blanc alors que trois des quatre individus concernés sont d’origine européenne ». Une Europe aux frontières bien élastiques puisque les quatre accusés (et condamnés) sont Icheme Brighet, d’origine algérienne ; Samba Diallo, Sénagalais ; Benoît Kusonika, métis de père congolais ; Sébastien Béliny, Français originaire des Antilles.

C’est la deuxième grande surprise de cette soirée des Bobards d’or organisée par la Fondation Polémia. Alors que nul ne doutait du sacre de Bernard-Henri Lévy, à commencer par l’intéressé, c’est Dominique Wolton qui rafle la mise, au titre de sa « désinformation passionnée » et de sa « satisfaction bienheureuse de nourrir de mensonges le délétère air du temps ». Comme pour les autres lauréats, ce sont les internautes, le public et le jury qui ont tranché.

En présentant sa candidature, la fondation Polémia écrivait que « l’acharnement de Dominique Wolton à dire n’importe quoi sur n’importe quel sujet pourrait presque forcer l’admiration tant il illustre une permanente et imperturbable volonté de se situer toujours dans le faux ». On lui doit en effet des grandes et définitives phrases comme « Les musulmans sont en Europe depuis toujours ! » ou encore « La France doit s’adapter au droit islamique ».

« Régulièrement ridiculisé en débat par Eric Zemmour, ajoutait Polémia, Dominique Wolton nen continue pas moins d’occuper avec constance et contentement l’espace médiatique pour y débiter, avec le charisme d’un notaire de sous-préfecture, tous les truismes bien-pensants et les poncifs de l’époque. (nécessité de la discrimination positive, inexistence de l’identité française, xénophilie, etc.). »

Dominique Wolton (né le 26 avril 1947) est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, licencié en droit et docteur en sociologie. Son domaine de recherche concerne, au travers de nombreux ouvrages publiés, l’analyse des rapports entre culture, communication, société et politique.

  

http://directdemocratie.wordpress.com

 Faites-vous un plaisir de prévenir les heureux lauréats 

L’adresse postale de Jean-Marc Pillas et David Pujadas se trouvent à cette page:

http://www.take-a-pen.org/francais/RTV.html#TF1

Celle de Dominique Wolton directeur de l’ISCC, Institut des Science de la Communication du CNRS à cette page: http://www.iscc.cnrs.fr/spip.php?page=contact
enfin celle de Stéphane Durand-Souffland est disponible à cette adresse:

http://www.take-a-pen.org/francais/QuotidiensFrancaises.html#Figaro

Quoi mettre dans l’enveloppe?

Le texte de l’article qui figure au-dessus du mot ACTION au format PDF qui se trouve à cette page:

http://sitasecure.files.wordpress.com/2010/04/bobardsdor2010.pdf

pour l’imprimer cliquer sur l’imprimante dans le coin supérieur gauche.

Il vous reste à ajouter  à la main vos félicitations et à signer.



L’appel de 14 députés au gouvernement:

Respectons l’engagement de 2007

Par Philippe Meunier
Créé le 25/03/2010

La crise mondiale ne saurait expliquer à elle seule l’échec électoral de la majorité présidentielle. Par son vote et son abstention, le peuple a signifié par trois fois (élections municipales, européennes et régionales) son intention de voir ses attentes prises en compte pour son avenir et celui de ses enfants.

Il faut donc commencer par mettre fin à un certain “parisianisme politique bien-pensant” qui souhaite imposer sa vision à la nation. Les Français nous l’ont souvent rappelé, et à juste titre, au cours de cette campagne électorale.

Notre peuple a une identité et il exige qu’elle soit respectée. Nous sommes culturellement des Gaulois et nous en sommes fiers. Cela ne signifie pas vouloir se recroqueviller sur soi ou avoir une vision ethnique étriquée du peuple français. Au contraire, cela marque l’affirmation d’une chance d’exister dans une mondialisation qui tend à niveler les peuples et les nations.

Exprimer la fierté d’être français, c’est exprimer la fierté de notre identité culturelle. Le peuple français souhaite que son identité soit respectée en rappelant, notamment à tous ceux qui résident sur notre territoire national, la nécessité absolue de respecter notre histoire et nos traditions populaires. Nous ne voulons pas du communautarisme et encore moins transiger sur la liberté, la laïcité et l’égalité des sexes.

L’identité du peuple français, c’est aussi sa cohésion et un équilibre social. Ouvrier, agriculteur, artisan, commerçant, salarié, patron, nous sommes tous des Français. Grâce au général De Gaulle, la France a pu faire renaître une industrie forte et une agriculture performante. Il est hors de question de laisser tomber l’une ou l’autre, ni les objectifs fixés par le Conseil national de la Résistance. Cela doit être une priorité absolue pour la majorité présidentielle.

Après le verbe doit venir l’action.Agir pour l’emploi, agir pour régler la question de la sécurité, agir pour arrêter l’immigration de peuplement, telle doit être notre ligne politique.

Agir pour l’emploi et par conséquent le pouvoir d’achat, c’est mettre fin à ces 35 heures qui ont cassé non seulement notre économie mais également le moral de nos concitoyens. Pour ce faire, un accord gagnant- gagnant devra être trouvé avec l’ensemble des partenaires sociaux. Faute d’accord, il faudra prendre nos responsabilités. Il faut aussi arrêter de faire peser des contraintes supplémentaires sur les ménages français et sur la compétitivité des seules entreprises françaises, avec la taxe carbone. En effet,celle-ci doit concerner avant tout les produits qui ont parcouru des milliers de kilomètres pour être vendus dans les hypermarchés. Elle doit être instituée aux frontières de l’Union européenne. Les produits importés devront également participer au financement de notre protection sociale. Il faut aussi retrouver un patriotisme économique qui fait cruellement défaut et surtout payer correctement les salariés. La mondialisation n’excuse pas tout.

Agir pour la sécurité, c’est prendre les mesures nécessaires pour punir, afin de mettre hors d’état de nuire, ceux qui s’imaginent pouvoir frapper impunément les plus faibles d’entre nous. Les peines de prison doivent ainsi être appliquées. Les délinquants étrangers arrêtés et condamnés devront être expulsés du territoire national une fois leur peine purgée. Cela évitera un certain nombre de récidives.

Agir pour stopper l’immigration de peuplement, c’est préserver la paix civile et notre système de protection sociale, faute de quoi les digues finiront par céder devant les extrémismes de tous bords. Il n’y a pas d’autre choix si nous voulons réussir à assimiler tous les Français récemment naturalisés car, nous le savons tous, en ce domaine,l’échec est patent.

Les trois derniers scrutins doivent être pris en compte. C’est la raison pour laquelle il est temps de retrouver et de mettre en oeuvre l’ensemble des engagements présidentiels de 2007. Nous sommes convaincus que seuls les fondamentaux d’une droite populaire et républicaine, à l’écoute de tous les Français, peuvent redonner à la France son courage et son dynamisme.

Les députés UMP cosignataires : Yves Albarello (Seine-et-Marne), Claude Bodin (Val-d’Oise),Jean-Pierre Decool (Nord), Nicolas Dhuicq (Aube), Sauveur Gandolfi-Scheit (Haute-Corse), Jean-Paul Garraud (Gironde), Christophe Guilloteau (Rhône), Marc Le Fur (Côtes-d’Armor), Jacques Myard (Yvelines), Yanick Paternotte (Val-d’Oise), Jacques Remiller (Isère), Patrice Verchère (Rhône) et Michel Voisin (Ain).

Philippe Meunier est député UMP du Rhône

URL source (Obtenu le 07/04/2010): http://www.valeursactuelles.com/parlons-vrai/parlons-vrai/respectons-l%E2%80%99engagement-de-2007.html

Un grand bravo à ces 14 ont qui ont eu le courage de sortir des sentiers battus de la bienpensance et du politiquement correct. On peut utiliser la nouvelle façon de voter pour les encourager en leur envoyant  un courrier de félicitation en précisant par exemple que si leur parti met en oeuvre ce qu’ils préconisent alors, promis, on prend la carte de  l’UMP.

Quant aux autres députés tellement débordés qu’ils n’ont pu trouver le temps de joindre leur nom à la liste invitons-les par courrier  à le faire  afin que cet appel devienne rapidement l’appel des 577.

On trouve la ou les adresses postales d’un député à cette page: http://www.assemblee-nationale.fr/13/tribun/xml/liste_alpha.asp . De préférence lui écrire à sa permanence.

Nous vous invitons à écrire à VOTRE député s’il ne figure pas sur la liste, ainsi il ne pourra pas dire qu’il n’était pas au courant de l’appel des 14. N’attendez pas que votre voisin écrive à votre place, donnez le bon exemple, et si vous êtes plusieurs à voter selon la nouvelle façon le message n’en sera que mieux reçu.

Quoi mettre dans l’enveloppe?

Bien sûr vous y mettez ce que vous voulez mais si vous êtes à court  d’idées on peut vous conseiller  l’article de Valeurs Actuelles au format PDF, en une page: http://directdemocratie.files.wordpress.com/2010/04/appel14deputes1.pdf pour que le destinataire sache de quoi vous voulez  lui parler et comme un timbre ordinaire au tarif 20g permet de mettre 2 feuilles (4 pages) dans l’enveloppe vous pouvez compléter avec un des argumentaires de cette page: http://tinyurl.com/ksudr9



Pour féliciter Max Piselli maire de Draguignan envoyez-lui un petit mot d’encouragement.

http://sitasecure.wordpress.com/2009/01/24/les-elus-a-feliciter/



Mosquée « municipale » de Pessac: http://www.ripostelaique.com/Il-faut-deferer-le-maire.html
Imprimer les pages 2,3,4 du PDF dont le lien est situé en bas de l’article de Riposte Laïque.

HÔTEL DE VILLE
Place de la Ve République
33600 Pessac
standard : 05 57 02 20 20
Fax : 05 57 02 20 19



Written by sementic

mars 15, 2010 at 4:26

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.